Quel est l’intérêt du paiement mobile ?

Cela fait maintenant plus de 3 ans que mon téléphone (et plus récemment ma montre) sont devenus mes principaux moyens de paiement. Au début sous Android avec LeuPay Wallet lorsqu’aucune solution universelle n’était disponible en France, puis suite à mon switch sous iOS avec Apple Pay, qui reste selon moi la solution la plus pratique et ergonomique sur la marché. On avait bien Orange Cash mais les conditions pour en bénéficier étaient bien trop contraignantes. Il fallait un certain mobile, d’une certaine marque, une certaine SIM d’un certain opérateur… Bref, bien trop compliqué pour le commun des mortels qui ne s’intéressent pas forcément aux nouveaux moyens de paiements et pour qui ces obstacles coupent rapidement court à l’intérêt supposé. Ce fonctionnement hérité des premiers essais des banques pour déployer le paiement mobile avait au moins le mérite de supprimer le maillon « banque compatible nécessaire ». Orange Cash étant un compte prépayé, c’est à dire séparé de votre compte bancaire qu’il fallait recharger, vous pouviez l’utilisez même si vous n’étiez pas chez BNP, Société Générale ou Crédit Mutuel.

Aujourd’hui les solutions ne manquent pas et il n’a jamais été aussi simple de payer avec son mobile, la seule condition étant de disposer d’un appareil compatible NFC, cela réduit fortement toutes les contraintes des précédentes solutions. Pour autant on va pas se mentir, c’est pas encore ça. Le paiement par mobile en France représente moins de 1% des paiements sans contact. Autant dire que les utilisateurs s’en contre-fichent hormis les jeunes geeks génération Y (je caricature mais il y a un peu de ça.)

Alors pourquoi ?Les gens sont satisfaits de leur moyen de paiement actuel et n’ont pas forcément envie de tester autre chose ?Les petites habitudes ont la vie dure ?Les commerçants ne sont pas formés ?Probablement un peu de tout ça. Dans cet article, je vais vous faire un petit retour d’expérience et tenter de vous expliquer pourquoi ce système est juste génial.

C’est pratique

Clairement le premier argument qui me vient à l’esprit quand on me demande pourquoi je l’utilise. Pas besoin de chercher au fond de ses poches ou de son sac à main pour ensuite sortir son portefeuille en enfin saisir la carte.

Le mobile est un appareil qu’on a toujours sur soit et qu’on oublie jamais, on l’a déjà dans la main au moment de payer la plupart du temps. Lors de la présentation d’Apple Pay en 2014, la marque avait sorti cette vidéo que je trouve assez explicite, notamment pour la clientèle féminine.

La séquence est forcément caricaturée et destinée au continent Nord-Américain mais vous saisissez l’idée.

À l’inverse, le paiement mobile est on ne peut plus simple, on approche le téléphone de la borne, on s’authentifie avec le capteur d’empreinte digitale ou la reconnaissance faciale pour les derniers modèles et le tour est joué. Et cela peut importe le montant, car c’est une spécificité encore méconnue mais le paiement mobile n’est pas bridé à 30€ comme nos cartes classiques, nous y reviendront plus tard. Terminé également la gêne lorsque vous voulez payez en sans contact et que retentit le gros BIP du terminal de paiement, vous invitant à insérer la CB car vous avez dépassé la limite de transactions sans contact. Ce cas devrait arriver de plus en plus fréquemment car les réseaux ont décidés d’abaisser cette limite à 50€/60€ cumulés quand vous payez sans contact avec votre carte bancaire.

C’est quand même plus rapide hein !

C’est sécurisé

Une idée reçue serait que le paiement mobile serait moins sécurisé que celui par carte. Qu’on se le dise, le paiement sans contact par carte est sécurisée, et en cas d’usage frauduleux la banque vous remboursera sans broncher. Mais la différence c’est que quand le sécurité d’une carte bancaire est post-usage, la sécurité d’un paiement mobile est pré-usage. Comprenez que pour être protégé d’une transaction carte frauduleuse il faut qu’elle ai eu lieu, avec un mobile, la sécurité a lieu avant même de pouvoir l’utiliser frauduleusement.

Je m’explique :si on vous vole votre carte, un petit malin pourra effectuer plusieurs achats sans contact de moins de 30€ jusqu’à avoir épuisé le montant d’achat en sans contact autorisé par votre banque. Par ailleurs, les numéros sont exposés en clair sur le bout de plastique, le voleur dispose de vos numéros, de la date d’expiration et du cryptogramme à l’arrière. Il est donc urgent de faire opposition afin d’éviter de gros achats en ligne, même si heureusement la généralisation du 3D Secure aide (le code reçu pour authentifier un achat).

Avec un mobile le comportement est différent :vous devez vous authentifier avant chaque achat même 1€ avec Samsung ou Apple Pay par exemple. En cas de vol, aucun risque qu’un petit malin paye à votre place, quand vous payez avec ces solutions c’est forcément vous qui payez contrairement au sans contact de la carte, la limite de 30€ n’a plus lieu d’être et vous pouvez aisément dépasser ce montant (mon record personnel étant plus de 800$ aux Etats-Unis). De plus, si vous êtes attentifs, vous remarquerez sur le reçu que vous remet le commerçant lors d’un achat que le numéro n’est pas le même que celui de votre carte physique. Si votre carte se termine par *123, le ticket indiquera par exemple *789. Lorsque vous ajoutez votre carte sur votre téléphone, ce n’est en réalité par le numéro de votre bout de plastique, mais un numéro virtuel qui est utilisé. Ce numéro n’est valable et utilisable que sur votre appareil, ce qui fait que quand bien même admettons un hacker réussit à récupérer ces numéros, ils ne pourront être utilisés pour acheter sur internet (étant donné que l’appareil ne sera pas le même). Et évidemment, en cas de vol, le mobile à l’avantage de ne pas exposer vos numéros en clair comme peut le faire une carte, ils sont stockés de manière chiffrée sur une puce sécurisée et isolée du système de votre mobile.

Apple tente par exemple de combler ces lacunes des cartes physiques avec leur Apple Card, qui est totalement dépourvue de numéros, ils ne sont accessibles que dans l’appli de votre mobile.

Recto et verso, mais où sont les numéros ?

Enfin, lorsque vous payez avec votre mobile, une demande d’autorisation est systématiquement envoyée à votre banque. Cette dernière va donc vérifier que la carte n’est pas opposée et que la transaction peut bien avoir lieu. En cas de vol de votre mobile, inutile de faire opposition sur votre carte vu que les numéros sont différents, il suffit de désactiver le paiement mobile à distance, via l’interface web de votre constructeur. Cela évite notamment ce genre d’histoire où même en ayant opposé leur carte, des clients se sont retrouvés malgré tout débités d’opérations frauduleuses en sans contact. Cela résulterait apparemment d’une erreur humaine (le conseiller) qui n’a pas utilisé la bonne méthode pour opposer la carte. En temps normal, même si les transactions passent, elles ne seraient en principe pas débités de votre compte. Vous aurez donc compris qu’en cas d’opposition il vaut mieux scrupuleusement surveiller ses comptes malgré tout par sécurité.

Conclusion

On l’a vu, le paiement mobile s’avère extrêmement pratique et sécurisé au quotidien. Il est la suite logique de l’usage que nous faisons du smartphone :cet unique appareil est à la fois notre appareil photo, notre walkman, notre caméra, notre GPS et tant d’autres usages. Pourquoi l’outil de paiement ne serait pas la suite logique de cette agrégation ?

Évidemment les habitudes ont la vie dure, et paradoxalement c’est le développement très tôt de la carte bancaire en France qui aujourd’hui retarde l’adoption auprès des consommateurs du paiement mobile. Nous avons échappé au phénomène de Leapfrogging qu’ont connu par exemple les pays d’Afrique ou la Chine :ces derniers sont grosso modo passé directement des espèces au paiement mobile, sans passer par les étapes intermédiaires du chèque et de la carte bancaire. Le mobile est donc très utilisé pour l’envoi d’argent entre particulier ou l’achat de biens et services.

Le paiement mobile est un réel plaisir au quotidien et je vous encourage fortement à l’essayer, ou du moins à enregistrer dans un premier temps votre carte bancaire sur votre mobile. Qui sait, ça pourrait vous servir le jour où vous oublierez votre portefeuille au moment de devoir payer en caisse !

Ah et bon à savoir, à partir du moment où vous voyez le logo sans contact sur le TPE au moment de payer, vous pouvez compléter la transaction avec votre mobile. Ne demandez jamais à un commerçant de payer par Bidule Pay car ils ne sont absolument pas formés ou au fait des nouvelles technologies. Dites simplement « par carte », regardez si le logo s’affiche, posez votre mobile et laissez la magie opérer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *